Projets

Action diabète Canada donnera un nouvel élan à la recherche axée sur le patient et contribuera à améliorer les résultats pour les patients en favorisant la création d’alliances entre les chercheurs, les responsables des politiques et les cliniciens, ce qui permettra de traduire les découvertes prometteuses issues de la recherche en applications concrètes.

Coresponsables scientifiques: Gary Lewis,  Jean-Pierre Després


OBJECTIFS DU RÉSEAU :

Les principaux objectifs d’Action diabète Canada sont d’aborder les questions que posent régulièrement les Canadiens atteints du diabète : « Quels sont les risques que je souffre de cécité, d’insuffisance rénale ou d’insuffisance cardiaque, ou que je doive subir une amputation des membres inférieurs? » et « Quelles sont les façons les plus efficaces d’atténuer ces risques? »

En gardant en tête les objectifs à atteindre, nos équipes multidisciplinaires combleront trois importantes lacunes en matière d’application des connaissances de type 1 (AC1) en tenant compte des priorités des patients et des fournisseurs de soins de santé :

  • Comprendre la précision des règles prédictives qui permettent de déterminer quels patients atteints de diabète de type 1 ou de type 2 présentent les risques les plus élevés d’apparition et de progression d’une rétinopathie (une affection des yeux), d’une neuropathie (affection des nerfs), d’une néphropathie (affection des reins) ou d’une maladie cardiovasculaire.
  • Concevoir et mettre en application des outils de diagnostic faciles d’utilisation et adaptés aux besoins des patients et des professionnels de la santé pour établir le plus tôt possible les risques de complications en tenant compte du sexe, de la génomique, de l’épigénétique et de la métabolomique, et en mettant en oeuvre de nouvelles méthodes de dépistage basées sur les marqueurs biologiques et l’imagerie des organes. Il faudra également tenir compte des déterminants de la santé qui modifient la trajectoire des complications du diabète, dont le genre, les habitudes de vie (alimentation et activité physique) et les comorbidités (comme l’arthrite), ainsi que des plans d’intervention adaptés aux particularités culturelles pour les patients les plus vulnérables ou qui présentent le risque le plus élevé.
  • Évaluer les nouvelles interventions basées sur la technologie et l’innovation biomédicale, notamment les changements aux habitudes de vie visant à prévenir l’apparition de lésions aux organes ou à en limiter l’importance, les médicaments nouveaux ou utilisés à d’autres usages pour réduire les risques d’apparition et d’évolution de complications associées au diabète, ainsi que les dispositifs novateurs de contrôle de la glycémie automatisés, comme des pancréas artificiels ou des pompes bihormonales. On pourra combler cette lacune d’AC1 en effectuant des essais cliniques de phase 1 et de phase 2 (l’objectif principal de notre Réseau). Les résultats obtenus à cette étape permettront d’orienter l’application à grande échelle d’essais cliniques multicentriques de phase 3 et 4 de plus grande envergure (AC2) et de définir les politiques (AC3) nécessaires pour transformer les soins de santé.

THÈMES FONDATEURS :

1.0 ENGAGEMENT DES PATIENTS

2.0 SEXE ET GENRE 

3.0 POLITIQUES EN MATIÈRE DE SANTÉ


PRINCIPALES ACTIVITÉS – GROUPES DE TRAVAIL D’ACTION DIABÈTE CANADA

1. Système de gestion du risque du diabète pour les patients, la pratique et la population
Responsable : Michelle Greiver

Chercheurs Associés: Babak Aliarzadeh, Onil Bhattacharyya, Rick Birtwhistle, Gillian Booth, Neil Drummond, Serge Dumont, Jean-Francois Ethier, Julie Gilmour, Michelle Greiver, Ilana Halperin, Noah Ivers, Lisa Jaakkimainen, Peter Juni, Tara Kiran, Lorraine Lipscombe, Donna Manca, Geetha Mukerji, Andrew Paterson, Baiju Shah, Karen Tu, Xiaolin Wei, Rose Yeung, Marie-Therese Lussier, Arnaud Duhoux.

Les objectifs et les activités sont les suivants :

  1. Concevoir une plateforme pour un système national de gestion de données afin d’évaluer tant l’accès à des méthodes efficaces de diagnostic et de prévention des complications du diabète pour tous les Canadiens que leur mise en œuvre;
  2. Concevoir une application mobile et Web qui évaluera le risque de complications chez les patients atteints du diabète de type 1 et de type 2 (le « calculateur de risque »);
  3. Mettre au point un système novateur pour la collecte des données consignées au moyen d’applications Web ou mobiles (bant) qui se lient aux données cliniques et aux capacités d’analyse, permettant ainsi d’accéder à des données sur la santé à l’échelle de la population, alors qu’auparavant, les données étaient limitées à celles issues d’études et d’essais à petite échelle;
  4. Concevoir un tableau de bord convivial destiné aux cliniciens-chercheurs pour la gestion de leurs activités de recherche.

2. Application des connaissances (AC)
Responsable : France Légaré 

Chercheurs Associés: Sophie Desroches, Joyce Dogba, Monika Kastner, Helene Lee-Goselin, Lori McCallum, Monica Parry, Mary-Claude Tremblay, Holly Witteman, Catherine Yu

Les objectifs et les activités sont les suivants :

  1. Concevoir et mettre en œuvre des produits d’AC reposant sur des données probantes, conformes aux valeurs du Réseau et qui favorisent l’équité (p. ex. outils, pratiques, politiques, programmes de formation, etc.);
  2. Prioriser la recherche axée sur le patient et élaborer un programme national interdisciplinaire de recherche orientée vers des résultats dans des domaines d’intérêt pour les patients;
  3. Favoriser une approche interprofessionnelle pour la prise de décision partagée dans le contexte des soins aux diabétiques et de la prévention des complications;
  4. Adapter les produits d’AC pour qu’ils s’inscrivent dans une approche d’équipe interprofessionnelle pour la prise de décision partagée afin de fournir des soins centrés sur le patient en contexte de diabète;
  5. Accélérer l’application des connaissances actuelles et nouvelles issues de la recherche fondamentale (biomédicale, clinique et sur la santé des populations) à la pratique clinique et aux politiques;
  6. Renforcer la capacité de mener de la recherche en AC axée sur le patient dans le domaine de la gestion efficace des maladies chroniques;
  7. Évaluer la stratégie d’AC d’Action diabète Canada;
  8. Évaluer la stratégie d’engagement des patients et sa mise en œuvre.

3. Dépistage de la rétinopathie diabétique – Programme national de téléophtalmologie
Responsables : Michael Brent, David Maberley 

Chercheurs Associés: Melanie Campbell, Varun Chaudhary, Alan Cruess, Sherif El Defrawy, Bernard Hurley, Stephen Kosar, Valeria Rac, Chris Rudnisky, Matthew Tennant, David Wong

Les objectifs et les activités sont les suivants :

  1. Créer, à l’échelle nationale, un registre de la rétinopathie diabétique ainsi qu’un programme d’évaluation de cette affection auxquels tous les diabétiques canadiens auront accès;
  2. Amener les patients à mieux comprendre les principaux déterminants de la santé de la rétinopathie diabétique et adapter les soins en fonction du risque;
  3. Concevoir une application mobile et Web pour favoriser l’engagement des patients et faciliter le dépistage de la rétinopathie diabétique; et
  4. Établir de nouveaux protocoles impliquant des sujets humains pour les études populationnelles et les essais cliniques sur la rétinopathie diabétique et d’autres complications du diabète.

4. Essais cliniques et nouveaux traitements
Responsable : Bruce Perkins 

Chercheurs Associés: David Cherney, Ahmed Haidar, Benoit Lamarche, Remi Rabasa-Lhoret   

Les objectifs et les activités sont les suivants :

  1. Déterminer si l’utilisation des inhibiteurs du transporteur 2 du sodium-glucose, combinée à l’insuline, accroît l’efficacité d’un pancréas artificiel chez les adultes atteints du diabète de type 1;
  2. Financer les projets de recherche axée sur le patient portant sur les complications cardiovasculaires du diabète menés à l’Université de Toronto;
  3. Déterminer si l’action de la sitagliptine utilisée en tant qu’inhibiteur de la DPP-4 empêche l’évolution de la néphropathie diabétique chez les patients atteints du diabète de type 2;
  4. Comparer, chez les adultes et les enfants atteints du diabète de type 1, le pancréas artificiel à double hormone, le pancréas artificiel à simple hormone et le traitement conventionnel avec la pompe à insuline couplée à un lecteur de glycémie, en contexte de consultation externe;
  5. , Chez les diabétiques de type 1, déterminer l’effet de l’activité physique par intervalles à intensité élevée sur la réduction du risque d’hypoglycémie post-exercice par rapport à celui des normes recommandées d’activité physique à intensité modérée;
  6. Comprendre, chez les diabétiques de type 1 atteints d’une neuropathie légère à modérée, le rôle de la pirenzépine topique dans la prévention ou la suppression d’une neuropathie évolutive;
  7. Comprendre les effets de l’insuline sur la production de la lipoprotéine chez des patients non diabétiques en bonne santé, en partant de l’hypothèse selon laquelle l’insuline pourrait avoir un effet sur le système nerveux central et inhiber la production de la lipoprotéine intestinale ou hépatique;
  8. Mettre au point des biomarqueurs basés sur la protéomique pour le dysfonctionnement des cellules bêta et du tissu adipeux chez les diabétiques de type 2; et
  9. Concevoir et évaluer des outils Web de gestion de l’alimentation et de l’activité physique pour surveiller les risques et favoriser l’intervention visant à prévenir l’apparition et l’évolution de complications du diabète.

5. Formation et mentorat – accroître le potentiel de la recherche axée sur le patient
Responsables : André Carpentier, Mathieu Bélanger

Chercheurs Associés: Caroline Jose, Aurel Schofield 

Les objectifs et les activités sont les suivants :

  1. Élaborer une vision commune à tous les intervenants d’Action diabète Canada (patients, chercheurs, professionnels de la santé, organisations non gouvernementales et établissements) quant aux moyens à prendre pour surmonter les obstacles à une formation et un mentorat efficaces pour la recherche axée sur le patient;
  2. Créer et mettre en œuvre un programme de formation et de mentorat axé sur le patient complet et intégré pour Action diabète Canada, en particulier dans l’optique d’encourager les femmes et les membres des minorités visibles à poursuivre une carrière en recherche;
  3. Concevoir et mettre en œuvre un programme de mentorat en collaboration avec des experts en recherche axée sur le patient pour favoriser le perfectionnement des compétences des stagiaires et le choix d’une carrière dans ce domaine; et
  4. Offrir, en collaboration avec l’Association canadienne du diabète, du financement aux boursiers postdoctoraux et aux étudiants des cycles supérieurs qui font de la recherche axée sur le patient.

6. Engagement des patients
Responsables: Joyce Dogba (responsable), Holly Witteman (coresponsable)

         Recherche (responsable: Joyce Dogba)

  • Identifier les priorités de recherche des personnes et des familles vivant avec le diabète au Canada et des communautés affectées de façon disproportionnée par le diabète au Canada;
  • Évaluer la stratégie de l’engagement des patients et sa mise en œuvre;
  • Effectuer des projets de recherche axée sur les patients et portant sur des sujets d’intérêt pour les personnes vivant avec le diabète;
  • Réaliser une revue de la littérature sur les modèles d’implication des patients dans les organisations de recherche;
  • Effectuer des revues réalistes et lignes directrices sur l’implication des personnes vulnérables et marginalisées dans la recherche axée sur les patients;
  • Étudier la meilleure façon de mener une recherche sur le diabète en partenariat avec les patients.

    Service (responsable: Holly Witteman)
  • Organiser les comités de patients;
  • Organiser et soutenir l’implication de patients partenaires dans les projets de recherche sur le diabète au sein du réseau.
  • Faciliter l’engagement de patients partenaires dans tout le processus de recherche sur le diabète—de la conception à l’exécution de l’étude, à l’analyse, l’interprétation et la diffusion des données scientifiques.

7. Santé des peuples autochtones
Coresponsables : Alex Otsehtokon McComber (Kanien’kehá:ka), Jon McGavock

Chercheurs Associés : Caroline Chartrand, Barry Lavallee, Nancy Young, Mary Jo Wabano, Marie-Claude Tremblay

Conseil de patients : Le conseil des patients autochtones se réunit environ quatre fois par année. Les membres sont des personnes autochtones issues de nations de partout sur l’Île de la Tortue qui vivent personnellement avec le diabète (tous les types) ou des aidants actuels ou passés de personnes atteintes de diabète. Les membres apportent également l’expertise qu’ils ont développée dans les différents rôles qu’ils occupent dans la vie.

Le groupe de travail sur la santé autochtone mobilisera des leaders de la communauté, des utilisateurs de connaissances et des jeunes de partout au Canada afin d’appuyer et d’évaluer la recherche axée sur des modèles de bien-être fondés sur la résilience et les forces. Nous prévoyons que ces travaux entraîneront la réduction des inégalités et l’amélioration de la santé et de la qualité de vie des personnes autochtones vivant avec le diabète ou à risque de le développer, ainsi que des personnes qui en prennent soin, partout au Canada. Au cours des trois prochaines années, nous viserons les objectifs suivants :

Objectifs :

  1. Soutenir l’expansion du réseau actuel d’intervention fondé sur la résilience et mené par les pairs pour la prévention du diabète de type 2 auprès des jeunes autochtones. Ce réseau compte actuellement 30 scientifiques, jeunes, intervenants, aînés et leaders de la communauté provenant de 12 communautés situées dans 5 provinces canadiennes. Notre objectif est d’accroître ce nombre pour atteindre 30 communautés autochtones additionnelles établies dans différentes régions du Canada d’ici 2020. Nous allons également augmenter le nombre de centres régionaux d’excellence soutenant le travail dans ces communautés de 3 à 6 d’ici 2020. Ces centres proposeront du contenu sur le programme, de la formation, de l’expertise et les autres formes de soutien nécessaire. Les centres régionaux seront dirigés par des communautés ou groupes autochtones et liés aux chercheurs d’ADC au moyen de relations avec les centres universitaires locaux.
  1. Former des médecins et stagiaires sur un modèle établi et efficace de soins de santé personnalisés sur le diabète tenant compte des traumatismes subis. Le projet d’intégration sur le diabète (Diabetes Integration Project) est un programme mobile de dépistage et de soins lancé au Manitoba en 2005. Il comprend 11 équipes mobiles soignantes spécialisées en diabète et constituées exclusivement de fournisseurs de soins autochtones. Au cours de la dernière décennie, cette équipe a raffiné un modèle « de soins de santé personnalisés tenant compte des traumatismes subis » qui a mené à une augmentation spectaculaire de l’engagement des patients et à l’amélioration des risques de complications associés au diabète. Nous soutiendrons la formation approfondie de médecins et stagiaires au sein du réseau sur ce modèle de soin fondé sur la culture.
  1. Créer des plateformes holistiques utilisant la force des données populationnelles pour produire de puissants modèles épidémiologiques pour les Premières Nations. Les modèles traditionnels d’études populationnelles s’appuient presque exclusivement sur des données au niveau individuel sans reconnaître les éléments contextuels (la famille, la communauté, les facteurs historiques) propres aux peuples autochtones. Nous utiliserons des données liées au niveau populationnel pour étudier les déterminants du bien-être chez les gens des Premières Nations du Canada qui vivent avec le diabète.
  1. Créer des modèles de bien-être fondés sur l’expérience des patients pour les Autochtones vivant avec le diabète. Nous avons mis sur pied un comité consultatif national de patients autochtones afin de nous guider dans la création d’interventions holistiques basées sur le bien-être et guidées par les enseignements autochtones visant à améliorer la vie des Autochtones vivant avec le diabète.
  1. Soutenir l’engagement communautaire et l’application des connaissances pour la recherche axée sur la réduction des inégalités sur le plan du diabète de type 2 pédiatrique chez les jeunes. La collaboration du groupe de recherche Diabetes Research Envisioned and Accomplished in Manitoba (DREAM) avec les fournisseurs de soins de santé et les parties prenantes de la communauté autochtone aborde la recherche axée sur le passage du laboratoire au chevet du patient portant sur le diabète de type 2 chez les jeunes. Les trois principaux piliers de la recherche DREAM sont : 1) les interventions pour traiter et prévenir le diabète de type 2; (2) l’important fardeau des complications associées au diabète chez les jeunes atteints de diabète de type 2; (3) l’origine du développement du diabète de type 2 chez les jeunes.

8. Sexe & genre
Responsable : Paula Rochon

Chercheurs Associés: Paula Harvey, Robin Mason

Les objectifs et les activités sont les suivants :

  1. Faciliter la prise en compte des différences entre les sexes et les genres par les membres de l’équipe dans leurs activités de recherche en abordant :
    a) l’importance que revêt le sexe et le genre dans la recherche sur la santé et
    b) le développement des aptitudes des membres de l’équipe de recherche à intégrer les différences entre les sexes et les genres dans toutes les phases d’une étude de recherche.
  2. Documenter, mesurer et évaluer les activités en lien avec l’intégration de la notion de sexe et de genre dans l’ensemble d’Action diabète Canada.
  3. Diriger l’élaboration des produits de recherche d’Action diabète Canada, y collaborer et y contribuer afin d’assurer et d’améliorer la visibilité des paramètres liés au sexe et au genre.
  4. Diffuser des occasions et ressources en lien avec le sexe et le genre qui pourraient être utiles.
  5. Offrir, sur demande, une aide ciblée et personnalisée (p. ex., des revues de la littérature et des revues des outils de collecte de données).

 

Désolé, aucun contenu disponible.