Évaluation des technologies de la santé et analyse du réseau

Évaluation des technologies de la santé et analyse du réseau

Responsables

 

Chercheurs associés : Ava John-Baptiste, Janet Martin, Mathieu Ouimet, Jean-Eric Tarride, Patricia Trbovich, Sunita Vohra, William Wong, Homer Yang

Objectifs:

Évaluer certaines technologies de la santé à l’étude dans le cadre des programmes de recherche d’Action diabète Canada.

Évaluer le fonctionnement d’Action diabète Canada, notamment en ce qui concerne la connectivité du réseau, sa santé et ses résultats, ainsi que les retombées globales du réseau, selon les estimations liées au rendement des investissements et au taux de rendement interne.

Évaluation des technologies de la santé

Les technologies de la santé (technologies liées ou non aux médicaments telles que les dispositifs, les services, les plans d’intervention, les nouveaux modèles de prestation de soins de santé) sont susceptibles d’améliorer considérablement la santé des patients diabétiques et la prestation des soins. En effet, elles pourraient renforcer la sécurité, l’accessibilité, l’efficience, l’efficacité, la personnalisation des soins et la rentabilité [1, 2]. Pour assurer la viabilité du système de soins de santé du Canada, il est nécessaire d’évaluer et de gérer par des mécanismes rigoureux et systématiques toutes les technologies nouvelles et déjà en place en vue d’étudier les avantages et les coûts qu’elles procureraient au système, aux fournisseurs de soins de santé et aux patients. Domaine multidisciplinaire entourant l’analyse des politiques, l’évaluation et la gestion des technologies de la santé ont pour but de fournir une approche globale visant à évaluer les répercussions médicales, économiques, sociales, éthiques et organisationnelles des technologies, tout en étudiant les possibilités et les défis que les innovations technologiques qui viennent bousculer le secteur ont à offrir au système de santé et à la société [3-6].

Le programme d’évaluation des technologies de la santé (ETS) et d’évaluation du réseau viendra compléter les programmes de recherche réalisés par Action diabète Canada dans le but d’étudier des technologies particulières et des plans d’intervention précis à l’étude dans le Réseau. La première évaluation des technologies de la santé portera sur le dépistage par téléophthalmologie et les modèles de soins destinés aux patients aux prises avec un ulcère du pied diabétique.

Programme mobile de dépistage de la rétinopathie diabétique par téléophthalmologie

Près de 1,5 million d’Ontariens sont atteints du diabète et 33 % des Ontariens diabétiques ne se soumettent pas régulièrement à un examen de la vue pour le dépistage de la rétinopathie diabétique. Par ailleurs, 43 % des Ontariens diabétiques âgés de 20 à 64 ans ne font pas l’objet d’un dépistage de la rétinopathie diabétique [7]. Les retombées d’un service mobile provincial pour le dépistage et la prévention de la rétinopathie diabétique par téléophtalmologie n’ont pas été évaluées; qui plus est, le rapport coût-efficacité des programmes déjà en place pour le dépistage de cette maladie par téléophtalmologie ont donné des résultats mitigés [8-11]. Les conclusions d’une étude pilote nous ont permis d’évaluer les coûts fixes et variables associés au programme mobile de téléophtalmologie [12]. Il est ressorti de cette étude qu’un service mobile pour le dépistage de la rétinopathie diabétique par téléophtalmologie est plus économique et plus efficace que le dépistage en cas de troubles graves de la vue chez les populations à risque pendant le programme pilote.

Nous évaluerons la viabilité du programme mobile de dépistage par téléophtalmologie à l’échelle de la province, voire à l’échelle du Canada, tant pour les populations à risque élevé que pour la population générale ayant reçu un diagnostic de diabète et présentant un risque moyen de développer la rétinopathie diabétique.

Des modèles de soins et des plans d’intervention différents pour les patients aux prises avec des ulcères du pied diabétique

En nous appuyant sur une évaluation des technologies de la santé qui a porté sur les différentes interventions conçues pour les patients atteints de plaies chroniques, nous évaluerons l’efficacité et la rentabilité relatives à long terme des nouvelles technologies, des dispositifs, des services et des plans d’intervention à l’étude pour les soins des plaies dans le cadre des programmes de recherche d’Action diabète Canada.

L’équipe de recherche utilisera les données probantes issues des évaluations en cours ainsi que les données pertinentes tirées des travaux publiés pour répondre à cette question primordiale en matière d’évaluation des technologies de la santé : l’argent des contribuables doit-il financer le nouveau plan d’intervention destiné aux patients aux prises avec des ulcères du pied diabétique? Avant de mettre en place un nouveau plan d’intervention dans le système de santé de l’Ontario ou de toute autre province en s’appuyant sur des données probantes (comme c’est le cas pour l’achat des nouvelles technologies), il sera nécessaire de démontrer qu’il est sécuritaire, efficace et économique.

 Évaluation du réseau – Action diabète Canada

Évaluation du réseau

Le document-cadre intitulé State of Network Evaluation (évaluation de l’état du réseau) servira à évaluer le fonctionnement d’Action diabète Canada; des commentaires seront intégrés en temps réel et une valeur en argent sera associée à chaque résultat [13-15]. L’évaluation sera transmise aux membres du Réseau afin de favoriser l’amélioration continue du rendement du réseau, ce qui comprend l’évaluation des risques (stratification des risques) et les stratégies d’atténuation des risques pour divers projets et initiatives du réseau. Le document-cadre propose d’évaluer un réseau en fonction de trois piliers :

Connectivité du réseau – caractéristique essentielle de tous les réseaux. Il est important de comprendre si les efforts que le réseau déploie pour tisser des liens entre ses membres donnent lieu non seulement à des mécanismes transparents et efficaces favorisant l’échange actif des connaissances, mais aussi à des mesures concrètes et à des retombées. La connectivité du réseau s’articule autour de deux volets : i) les membres (particuliers et organisations); et ii) la structure (la façon dont les liens sont structurés entre les membres et l’information qui circule grâce à ces liens);

Santé du réseau – Autre caractéristique essentielle pour évaluer les effets du réseau et sa capacité à maintenir l’enthousiasme, le dévouement et l’engagement de ses membres afin de les inciter à travailler ensemble en tant que réseau dans le but de concrétiser une vision, une mission et des objectifs communs. La santé du réseau s’articule autour de trois volets : i) les ressources (financement externe visant à assurer son fonctionnement); ii) l’infrastructure (systèmes et structures internes qui soutiennent le réseau – p. ex., communication, processus, réglementation); et iii) les avantages (capacité de créer une valeur commune);

Résultats du réseau – Ils sont habituellement présentés sous forme d’objectifs prioritaires pour l’atteinte d’un changement particulier ayant des répercussions importantes sur la société. Les résultats du réseau s’articulent autour de deux volets : i) les résultats provisoires qui prennent en considération le rendement du réseau et ses progrès; et ii) l’objectif ou l’effet prévu [13].

Notre évaluation, nos questions et nos méthodes varieront selon le stade du développement et de l’évolution d’Action diabète Canada. En général, nous ferons appel à une approche à méthodes mixtes reposant sur l’analyse des réseaux sociaux (en collaboration avec M. Ouimet et la Dre M.J. Dogba, Université Laval), les entrevues semi-structurées, les observations, les sondages, les groupes de discussion, la collecte et l’analyse de données sur les résultats et les retombées, ainsi que l’examen des sources documentaires pertinentes [13, 16].

Analyses du rendement des investissements et du taux de rendement interne

Nous nous inspirerons du document-cadre élaboré par l’Académie canadienne des sciences de la santé pour analyser le rendement des investissements réalisés par Action diabète Canada et son taux de rendement interne. Le document-cadre de l’Académie prend en considération les répercussions dans plusieurs domaines, à plusieurs niveaux et pour un large éventail de publics. Il surveille l’évolution des activités de recherche et en évalue les répercussions selon les catégories suivantes : 1) production de connaissances; 2) renforcement des capacités; 3) prise de décisions éclairées (décideurs et cliniciens); 4) bienfaits pour la santé; et 5) avantages socioéconomiques généraux [17]. Ce document-cadre met en évidence les secteurs où il est possible de ressentir les bienfaits de la recherche en santé, notamment l’industrie de la santé, les autres industries, le gouvernement ou les groupes d’information publique. Il reconnaît également que les bienfaits, comme la santé et le bien-être, peuvent être atteints de nombreuses façons, notamment grâce à l’accès aux soins de santé, à la prévention, au traitement ou aux déterminants de la santé [17]. Afin d’évaluer les retombées du Réseau de la SRAP d’Action diabète Canada, les indicateurs de l’Académie seront modifiés afin de tenir compte des résultats obtenus pour une population particulière (par exemple, Autochtones, autres collectivités affichant une grande diversité ethnique, femmes), un domaine particulier, une catégorie particulière ou un public particulier.

Références

Lehoux, P., et S. Blume. « Technology assessment and the sociopolitics of health technologies », J Health Polit Policy Law, 2000, 25(6), p. 1083-120.

Lehoux, P., et autres. « Redefining health technology assessment in Canada: diversification of products and contextualization of findings », Int J Technol Assess Health Care, 2004, 20(3), p. 325-36.

Fronsdal, K. B., et autres. « Health technology assessment to optimize health technology utilization: using implementation initiatives and monitoring processes », Int J Technol Assess Health Care, 2010, 26(3), p. 309-16.

Fronsdal, K., et autres. « Interaction initiatives between regulatory, health technology assessment and coverage bodies, and industry », Int J Technol Assess Health Care, 2012, 28(4), p. 374-81.

Giacomini, M.K., et autres. « Using practice guidelines to allocate medical technologies. An ethics framework », Int J Technol Assess Health Care, 2000, 16(4), p. 987-1002.

Howlett, M. « Governance modes, policy regimes and operational plans: A multi-level nested model of policy instrument choice and policy design », Policy Sciences, 2009, 42(1), p. 73-89.

Diabetes Canada. One third of Ontario adults with diabetes not getting needed regular eye exams, 2015. [cité en 2017; disponible en ligne (en anglais) : https://www.diabetes.ca/newsroom/search-news/ontario-adults-with-diabetes-not-getting-eye-exams].

Jones, S., et R. T. Edwards. « Diabetic retinopathy screening: a systematic review of the economic evidence », Diabet Med, 2010, 27(3), p. 249-56.

Coronado, A.C., et autres. « Diabetic retinopathy screening with pharmacy-based teleophthalmology in a semiurban setting: a cost-effectiveness analysis », CMAJ Open, 2016, 4(1), p. E95-E102.

Johnston, K., et autres. « The cost-effectiveness of technology transfer using telemedicine », Health Policy Plan, 2004, 19(5), p. 302-9.

Whited, J.D., et autres. « A modeled economic analysis of a digital tele-ophthalmology system as used by three federal health care agencies for detecting proliferative diabetic retinopathy », Telemed J E Health, 2005, 11(6), p. 641-51.

Brent, M., R. Merrit et K. Foley. Improving Screening Rates In At-Risk Communities: Teleopthalmology Program, 2015.

Network Impact and Center for Evaluation Innovation. Framing Paper: The State of Network Evaluation, 2014, 1-24.

Fagen, M.C., et autres. « Developmental evaluation : building innovations in complex environments », Health Promot Pract, 2011, 12(5), p. 645-50.

Patton, M. Q. « The CEFP as a model for integrating evaluation within organizations », Cancer Pract, 2001, 9(Suppl 1), p. S11-6.

Stages of Network Development. Catalyzing Networks for Social Change: A Funder’s Guide 2011, Monitor Institute and Grantmakers for Effective Organizations.

Groupe d’experts sur le rendement des investissements consentis en recherche en santé. Créer un impact : Les indicateurs et approches à privilégier pour mesurer le rendement des investissements consentis en recherche en santé, Académie canadienne des sciences de la santé, 2009, Ottawa, Ontario, Canada, p. 134.


Restez à jour avec les nouvelles et les événements