Félicitations à M. Paul Fernyhough!

By admin - février 9, 2017 8:56

 

 

Félicitations à M. Paul Fernyhough, Ph. D., pour la publication de son article intitulé « Selective antagonism of muscarinic receptors is neuroprotective in peripheral neuropathy » dans le Journal of Clinical Investigation!

Fernyhough est chercheur principal dans le groupe de travail sur les essais cliniques et les nouveaux traitements d’Action diabète Canada. Il a obtenu son baccalauréat en sciences biologiques de l’University of Essex et son doctorat en biochimie de l’University of Sheffield au Royaume-Uni. Par la suite, il a mené sa recherche postdoctorale à la Colorado State University, au King’s College London et au Medical College de la Saint Bartholomew’s Hospital à titre de boursier postdoctoral Wellcome Trust. Après ses études, il a occupé le poste de maître de conférences permanent à la School of Biological Sciences (maintenant appelée la Faculty of Life Sciences) de l’University of Manchester. Ses intérêts de recherche généraux sont la biologie cellulaire sous-jacente aux maladies neurodégénératives des systèmes nerveux central et périphérique.

Son récent article publié dans le Journal of Clinical Investigation traite de l’identification d’une voie endogène dans les neurones adultes qui régule la croissance des fibres nerveuses. Normalement, cette voie inhibe la croissance des fibres nerveuses; cependant, l’utilisation de médicaments antagonistes d’un récepteur clé de la voie permet de lever cette contrainte imposée aux fibres et d’entraîner des niveaux de croissance supérieurs. Ainsi, des médicaments peuvent entraîner la régénération des fibres nerveuses et les réparer dans le contexte d’une maladie telle que le diabète et d’une chimiothérapie, alors que des dommages nerveux irréversibles surviennent. Or, un aspect intéressant de cette recherche est que les médicaments employés sont des médicaments existants utilisés pour une nouvelle indication. De plus, ces médicaments sont utilisés chez les humains depuis plus de 20 ans sans aucun effet secondaire grave. Cette classe de médicaments est actuellement utilisée pour traiter la myopie chez les enfants, ce qui atteste de l’excellent profil d’innocuité de ces composés. On s’attend donc à ce que les essais de phase I se poursuivent sans heurts, et les essais de phase II sont déjà planifiés et financés pour 2017. Autre fait intéressant sur cet effort de développement de médicament : ces médicaments peuvent être administrés sous forme topique. Cette approche réduit les effets secondaires et permet une application sous forme de crème ou de timbre. Le processus de commercialisation va bon train grâce au soutien de WinSanTor inc., une entreprise qui appuie ces activités de développement de médicament au moyen de financement des NIH et en préparant les essais cliniques pour 2017-2018.

Pour lire l’article de M. Fernyhough, veuillez cliquer sur ce lien : http://www.jci.org/articles/view/88321.

Encore une fois félicitations, M. Paul Fernyhough. Action diabète Canada vous souhaite la meilleure des chances dans vos projets futurs!