Vieillissement, santé de la communauté et santé de la population

BUTS

Travailler de concert avec les personnes âgées atteintes de multiples maladies chroniques et leurs aidants naturels pour favoriser un vieillissement optimal à la maison.

Contexte

Le programme de partenariat communautaire de l'Unité de recherche sur le vieillissement, la communauté et la santé (ACHRU) (ACHRU CPP) est une intervention d'autogestion de 6 mois pour les personnes âgées atteintes de diabète et d'autres maladies chroniques et leurs proches aidants, conçue pour améliorer les résultats de Quadruple Objectif: 1) santé de la population, 2) expérience du patient / soignant, 3) expérience du prestataire et 4) coût. Le programme de recherche s'appuie sur les preuves de la faisabilité et de l'efficacité du PPC d'ACHRU issues de nos travaux antérieurs et est conçu dans un esprit de mise à l'échelle.

Objectif de l'étude

L'approche est une intervention de six mois à multiples facettes et fondée sur des données probantes conçue pour intégrer les soins dans tous les contextes afin d'améliorer la qualité des soins et les résultats de santé chez les personnes âgées vivant dans la communauté (c.-à-d. Les personnes ≥ 65 ans) atteintes de diabète et au moins un autre condition comorbide et pour soutenir leurs proches aidants.

Cette intervention comprend quatre composantes principales qui utilisent l'expertise de fournisseurs de soins de santé de diverses disciplines et implique un partenariat entre les soins primaires et les organismes communautaires:

Coordination des soins dirigés par des infirmières et navigation dans le système;

Visites à domicile par des éducateurs certifiés en diabète (infirmières autorisées et diététistes) des programmes d'éducation sur le diabète liés aux soins primaires;

Des séances de groupe communautaires mensuelles, organisées conjointement par un partenaire communautaire (p. Ex., YMCA) et un programme d'éducation sur le diabète lié aux soins primaires;

Conférences de cas mensuelles pour l'équipe d'intervention

Des données probantes ont montré que les personnes âgées qui ont reçu le RPC ACHRU en Ontario ont connu des améliorations statistiquement significatives de la qualité de vie - y compris la santé mentale - et de l'autogestion, et une plus grande réduction des symptômes dépressifs par rapport à celles qui reçoivent les soins habituels pour le diabète. L'intervention a été bien accueillie par les patients, les soignants et les fournisseurs de services. Ces améliorations ont été obtenues sans frais supplémentaires pour le système dans son ensemble. Les preuves préliminaires suggèrent également que le RPC de l'ACHRU fournira des avantages et réduira les coûts lorsqu'il sera mis en œuvre à grande échelle.

Soins centrés sur la personne pour les patients à besoins élevés / utilisateurs importants

La mise en œuvre de l'intervention dans les diverses populations de l'Ontario, du Québec et de l'Île-du-Prince-Édouard, où les sujets sont délibérément recrutés parmi certaines des populations les plus vulnérables, abordera définitivement ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, et pourquoi. Cela fournira les informations nécessaires pour réorganiser les programmes existants de gestion du diabète et des maladies chroniques qui doivent être personnalisés pour servir chaque population unique.

Modèle général de mise à l'échelle des interventions pour atteindre les résultats à l'échelle de la province

En plus de fournir des preuves pour étendre le RPC de l'ACHRU, ce programme testera un modèle général de «mise en œuvre à grande échelle». En collaboration avec le programme d'application des connaissances d'Action Diabète Canada, l'évolutivité de leur programme sera évaluée et de nouveaux sites de mise en œuvre seront identifiés. Les résultats de ce travail feront progresser la science de la mise en œuvre en fournissant des informations pratiques et réelles sur les étapes, les processus, les rôles et les responsabilités nécessaires pour passer d'une intervention prometteuse d'un environnement de recherche à une adoption généralisée en Ontario, au Québec et à l'Île-du-Prince-Édouard. En réunissant les chercheurs avec les patients, le ministère, les prestataires de services de santé et les partenaires communautaires, le plan de mise en œuvre à grande échelle sera affiné et co-conçu pour répondre aux besoins de toutes les parties prenantes qui seront impliquées dans le financement, la livraison ou la réception.

Augmenter la capacité vers un système de santé d'apprentissage intersectoriel

Cette étude est conçue pour servir de mécanisme d'échange des apprentissages intersectoriels. La mise en œuvre de l'intervention forge des collaborations par le biais de communications régulières et de formations conjointes, le résultat étant que divers prestataires de services apprennent les uns des autres et acquièrent des connaissances sur les contributions que d'autres secteurs apportent aux soins centrés sur la personne.


Restez à jour avec des nouvelles et des événements