Félicitations Dr Paul Fernyhough!

 

 

Félicitations à vous Dr Paul Fernyhough pour publier votre article, L'antagonisme sélectif des récepteurs muscariniques est neuroprotecteur dans la neuropathie périphérique, sur le Journal for Clinical Investigation!

 

Le Dr Paul Fernyhough est chercheur principal au sein du groupe des objectifs des essais cliniques et des nouvelles thérapies à Action diabète Canada. Le Dr Fernyhough a terminé son B.Sc. diplôme en sciences biologiques à l'Université d'Essex et a effectué son doctorat en biochimie à l'Université de Sheffield au Royaume-Uni. Il a également effectué des recherches postdoctorales à la Colorado State University, au Kings College de Londres et comme boursier postdoctoral Wellcome Trust au St Bartholomew's Medical College. Le Dr Fernyhough a par la suite travaillé comme professeur titulaire à la School of Biological Sciences (maintenant la Faculty of Life Sciences) de l'Université de Manchester. La recherche générale du Dr Fernyhough porte sur la biologie cellulaire sous-jacente aux troubles neurodégénératifs des systèmes nerveux périphérique et central.

Son récent article sur le Journal for Clinical Investigation se concentre sur l'identification d'une nouvelle voie endogène dans les neurones adultes qui régule la croissance des fibres nerveuses. Normalement, cette voie supprime la croissance des fibres nerveuses, mais en utilisant des médicaments antagonistes contre un récepteur clé de la voie, les fibres peuvent être libérées de cette contrainte et permettre des niveaux de croissance plus élevés. Cela permet à des médicaments spécifiques de stimuler la régénération et la réparation des fibres nerveuses dans des états pathologiques tels que le diabète et la chimiothérapie où il y a des lésions nerveuses irréversibles. Un aspect passionnant du travail est que les médicaments utilisés sont d'anciens médicaments pour de nouvelles utilisations. Ces médicaments sont utilisés chez l'homme depuis plus de 20 ans sans effets secondaires graves. Cette classe de médicaments est actuellement utilisée pour traiter la myopie chez les enfants, soulignant l'excellent profil d'innocuité de ces composés. Par conséquent, les essais de phase 1 devraient progresser en douceur; des essais de phase 2 ont été organisés et sont déjà financés pour 2017. En outre, un élément intéressant de ce travail de développement de médicaments est que ces médicaments peuvent être appliqués dans une formulation topique. Cette approche limite les effets secondaires et permet l'application via un patch ou une crème. La commercialisation progresse rapidement avec une entreprise, WinSanTor Inc, qui soutient le développement de médicaments grâce à un financement étendu des NIH et se prépare pour les essais cliniques en 2017-2018.

Pour en savoir plus sur l'article du Dr Fernyhough, veuillez cliquer ici: http://www.jci.org/articles/view/88321

 

Encore une fois, bravo le Dr Paul Fernyhough. Action Diabète Canada vous souhaite la meilleure des chances dans vos projets futurs!

 

 

 


Restez à jour avec des nouvelles et des événements