Membres à l’honneur – 2017 Marche

By admin - mars 30, 2017 1:00

Frank Sullivan

Dr. Frank Sullivan

Le Dr Frank Sullivan est professeur de médecine familiale à l’Université de Toronto avec une affectation clinique au North York General Hospital. Il est également directeur du University of Toronto Practice Based Research Network. Avant de s’établir au Canada, il a participé au développement du Scottish Care Information – Diabetes Collaboration (SCI-DC), qui effectue le suivi en temps réel des renseignements cliniques sur les 300 000 personnes atteintes du diabète de type 1 et de type 2 en Écosse. Les données de ce système sont utilisées en recherche de même que pour l’amélioration de la qualité et les soins cliniques. Or, certains des apprentissages réalisés au cours des 15 années de développement du système écossais pourraient être applicables au Canada. En retour, bon nombre des nouvelles approches prometteuses en élaboration au Canada pourraient aider les diabétiques de l’Écosse.

 

 

 

mg

 

Dr. Michelle Greiver 

 

La Dre Michelle Greiver est professeure de médecine familiale à l’Université de Toronto avec une affectation clinique au North York General Hospital. Elle a participé à la création et au développement du Réseau canadien de surveillance sentinelle en soins primaires. De plus, elle étudie la mise en œuvre des dossiers médicaux électroniques et son effet sur les services de prévention. La Dre Greiver croit que l’absence de normes relatives aux données et les problèmes liés à la qualité des données dans le contexte des DME nuisent aux efforts d’amélioration de la qualité relativement à divers problèmes de santé à long terme, entre autres le diabète. Elle participe également à des études examinant l’amélioration des données dans les DME et est la directrice adjointe du University of Toronto Practice Based Research Network.

 

 

 

 

 

Doug Mumford IMG_8605-1

Doug Mumford

Doug Mumford a reçu un diagnostic de diabète en 1968. À l’origine, puisque seuls les tests d’urine et l’insuline animale étaient disponibles, il était difficile de parvenir à un contrôle de la glycémie. Il se sent donc privilégié et reconnaissant d’être encore vivant et en santé 49 ans plus tard!

 

En 2009, il s’est porté volontaire pour un essai clinique visant à déterminer si une pompe à insuline couplée à un lecteur de glycémie avait le potentiel d’aider les patients à réduire leur taux d’A1C. Pour M. Mumford, qui est ingénieur en mesure et contrôle, la surveillance continue de la glycémie a été comme une seconde nature. Il disposait enfin d’un outil lui permettant de contrôler sa glycémie. Comme il le dit si bien : « Si on ne peut pas mesurer un paramètre, on ne peut pas espérer le contrôler. » Or, pendant l’essai, son taux d’A1C a chuté de 8,5 % à 6,5 % et se maintient actuellement à un taux encore plus bas. Et plus important encore, M. Mumford peut maintenant vivre sa vie comme bon lui semble. Une chose qui était auparavant impossible.

Le Dr Bruce Perkins était le chercheur-clinicien de cet essai et est depuis le médecin traitant de M. Mumford. Après cet essai, croyant pouvoir aider les autres diabétiques, il est devenu bénévole et joue encore activement ce rôle aujourd’hui. Il a d’ailleurs participé activement au développement d’un portail à l’intention des diabétiques sur le Web; ce site Web sera lancé sous peu. En collaboration avec une collègue infirmière, il a également développé un logiciel pour illustrer comment, avec une pompe à insuline, l’utilisation de bolus d’insuline modifiés peut moduler l’excursion glycémique. Ultérieurement, le Dr Perkins a suggéré à M. Mumford de s’impliquer dans l’initiative de la SRAP. Après avoir tout lu ce qu’il a trouvé sur le Web sur le sujet, il a décidé de se porter volontaire et a été choisi à titre de membre du conseil général des patients. Après quelques jours à peine, les membres ont réalisé qu’il cadrait parfaitement dans le projet d’informatique de la santé d’Action diabète Canada. Il a donc été recruté au comité technique de ce projet, et il y contribue d’une part à titre de représentant du point de vue des patients et d’autre part à titre d’expert en données et en systèmes.