Message des coresponsables scientifiques

 


Le mois dernier, les membres d’Action diabète Canada se sont réunis à l’occasion de l’atelier annuel. Comme nous travaillons avec des patients partenaires et des chercheurs de partout au Canada, il était fort excitant d’échanger avec eux en personne. Nous avons également été ravis de constater l’enthousiasme et l’engagement de nos équipes envers l’atteinte de résultats de recherche ayant un impact sur la vie des gens atteints du diabète. Cette année, le thème de l’atelier était : « Permettre l’accès à des plans d’intervention efficaces aux personnes vivant avec le diabète ». L’atelier annuel de 2018 a été conçu pour répondre à la question suivante : En fonction des progrès réalisés à ce jour, les projets en cours qui en sont à l’étape de planification ou de mise en œuvre fourniront-ils les données requises pour la conception et l’application à grande échelle de plans d’intervention visant à prévenir le diabète et ses complications? Les responsables des groupes de travail, dont les patients partenaires coresponsables, se sont préparés pour discuter avec l’ensemble des participants à l’atelier dans le contexte des séances en petits groupes. Ces rencontres ont donné lieu aux recommandations suivantes quant aux livrables et à l’impact des différents projets. L’atelier de cette année s’est avéré une occasion intensive et hautement interactive de recueillir de l’information sur la façon dont nous pouvons améliorer l’expérience des patients, offrir à plus grande échelle des programmes communautaires efficaces, et améliorer l’auto-prise en charge et la planification durable. Ce mois-ci, dans le bulletin, nous vous présenterons un compte-rendu plus détaillé de la journée. De plus, si vous nous suivez sur Twitter, jetez un œil aux publications associées au mot-clic #DACWorkshop2018 pour connaître les faits saillants de l’événement.

Durant l’atelier annuel, nous avons proposé une nouvelle structure organisationnelle pour Action diabète Canada, dans le cadre de laquelle le terme « groupes de travail » serait remplacé par « programmes axés sur des objectifs » ou « programmes-cadres ». Les programmes axés sur des objectifs de recherche précis sont ceux qui traitent directement des complications liées au diabète, dont celles qui touchent les populations vulnérables. Ils comprennent les programmes portant sur : le dépistage de la rétinopathie diabétique, la santé des peuples autochtones, les innovations liées au diabète de type 1, la santé numérique, les soins des pieds visant à prévenir l’amputation, le vieillissement et la santé communautaire et des populations. Les programmes-cadres fournissent du soutien et des services cruciaux aux programmes axés sur des objectifs de recherche afin que ces derniers puissent atteindre leurs buts en ayant recours à des moyens véritablement axés sur le patient. Ils traitent entre autres de l’engagement des patients, de la formation et du mentorat, du transfert des connaissances et du sexe et du genre.

Dans la liste de programmes axés sur des objectifs ci-dessus, il se peut que vous ayez remarqué un nouvel ajout à notre plate-forme de recherche. Dans ce bulletin, nous vous présenterons une nouvelle collaboration entre Action diabète Canada et l’Unité de recherche sur la santé, la communauté et le vieillissement (URSCV) de l’École de sciences infirmières de l’Université McMaster. Cette initiative, codirigée par Maureen Markle-Reid, Ph. D., Jenny Ploeg, Ph. D., et Ruta Valaitis, Ph. D., entraînera la mise sur pied d’un nouveau programme axé sur un objectif, soit le programme sur le vieillissement et la santé communautaire et des populations. L’objectif de ce programme est de travailler avec des aînés aux prises avec de multiples affections chroniques et leurs proches aidants en vue de promouvoir l’auto-prise en charge et l’amélioration des résultats. Les membres de ce groupe ont récemment réussi à obtenir du financement pour appliquer leur projet de recherche précédent, qui a été couronné de succès, à plus grande échelle grâce à une subvention de fonctionnement : Réseau de la SRAP sur les ISSIPL – subventions programmatiques (dont Action diabète Canada est un partenaire financier).

Dans cette édition du bulletin, vous ferez aussi la lecture de trois annonces très intéressantes de la part de nos équipes de recherche. Tout d’abord, notre Répertoire national du diabète a été lancé et est désormais prêt à recevoir des demandes d’utilisation de données pour la recherche. Le répertoire recense des données du Réseau canadien de surveillance sentinelle en soins primaires (RCSSSP) issues de l’Ontario et de l’Alberta. D’autres provinces devraient se joindre sous peu. Ensuite, nous sommes heureux des résultats du récent concours de subventions pour des essais cliniques novateurs de la FRDJ et des IRSC. Toutes nos félicitations aux Drs Gillian Booth et Rémi Rhabasa-Lhoret, tous deux membres d’Action diabète Canada, et à leur équipe de recherche, qui ont obtenu du financement pour évaluer des interventions axées sur le patient relatives au diabète de type 1. Finalement, en collaboration avec notre groupe de travail sur le dépistage de la rétinopathie diabétique, nous avons conclu un nouveau partenariat avec l’Université de Montréal, l’École polytechnique de Montréal et l’Institut des algorithmes d’apprentissage de Montréal. Avec ces nouveaux collaborateurs, nous tenterons de développer des algorithmes faisant appel à des technologies avancées pour faire la lecture des images du fond rétinien et des examens de tomographie par cohérence optique dans le but de poser un diagnostic détaillé de rétinopathie diabétique ou d’autres maladies oculaires. Il s’agit d’un pas important vers la mise en œuvre d’un programme national de dépistage de la rétinopathie diabétique.

Nous conclurons en vous souhaitant à tous un très bel été! Alors que les journées commencent (enfin) à se réchauffer, nous espérons que vous aurez l’occasion de prendre du temps pour vous reposer après une année très productive.

Cordialement,

Gary Lewis

Jean-Pierre Després