Message des coresponsables scientifiques

By admin - mars 30, 2017 1:00

Action diabète Canada termine actuellement sa première année de planification intensive et de mise en œuvre de la première étape de ses travaux de recherche axée sur le patient. En se basant sur notre approche « le patient avant tout », nos chercheurs identifient des lacunes majeures  dans les soins de santé offerts aux patients atteints de diabéte à travers le Canada.  Nos principales activités visent à définir les moyens les plus efficaces de cibler les diabétiques les plus à risque, et de prévenir la cécité, les amputations, les maladies cardiovasculaires et les néphropathies. Les méthodes les plus efficaces pour améliorer le contrôle de la glycémie chez les gens atteints de diabète de type 1 sont la mesure de la glycémie et l’administration d’insuline assistées par la technologie. Or, cette pratique nécessite une prise de décision conjointe entre le patient et un expert en médecine, généralement situé dans un site clinique d’aiguillage tertiaire. Les gens vivant avec le diabète de type 2 qui souffrent également de multiples conditions chroniques ont pour leur part besoin d’un soutien communautaire offert par une équipe de professionnels capables de mettre en œuvre des interventions personnalisées afin d’aborder globalement tous les déterminants de la santé. Ces approches sont guidées par des données probantes de qualité, conformément aux lignes directrices pour le diabète qui prévalent au Canada et aux États-Unis.

À titre de première étape menant à l’adoption de ces interventions éprouvées pour prévenir les complications du diabète, nous devons identifier les gens à risque. À cette fin, notre groupe de travail sur l’informatique de la santé tente actuellement d’établir un répertoire du diabète dans lequel les diabétiques peuvent être inscrits dans le but d’être mis en lien avec les intervenants appropriés de leur système de santé provincial. Dans ce bulletin, Frank Sullivan et Michelle Greiver, les responsables du groupe, décrivent cette approche et son impact potentiel sur le répertoriage des diabétiques et de leur état de santé actuel. Parallèlement, Action diabète Canada lancera des projets visant à améliorer les interventions auprès des gens atteints de diabète de type 1 et de diabète de type 2. Dans ce bulletin, nous vous présentons Doug Mumford, l’un de nos représentants de patients, qui est atteint du diabète de type 1 depuis 49 ans, afin qu’il témoigne de l’efficacité du traitement par insuline assisté par la technologie.

La deuxième étape de notre programme consiste à accroître le nombre de scientifiques menant de la recherche axée sur le patient au Canada en vue de créer un environnement caractérisé par l’apprentissage continu au sein duquel les améliorations apportées aux soins offerts aux diabétiques sont fondées sur les meilleures données probantes. Notre groupe de travail sur la formation et le mentorat, dirigé par Mathieu Bélanger et André Carpentier, a mis sur pied un programme complet à l’intention des étudiants des cycles supérieurs, des étudiants en sciences de la santé et des étudiants postdoctoraux prenant part à la recherche sur le diabète présentée dans ce bulletin. Nous remercions sincèrement Diabète Canada (anciennement l’Association canadienne du diabète) pour le généreux soutien offert à Action diabète Canada pour l’établissement de nouvelles bourses de recherche postdoctorale conjointes en recherche axée sur le patient. Ces bourses seront offertes pour la première fois en 2017.

Finalement, nous sommes impatients d’accélérer tous nos projets en 2017-2018. À cette fin, nos projets seront présentés en mai à l’occasion de notre atelier annuel qui regroupera nos représentants de patients, nos chercheurs et les représentants de nos intervenants afin qu’ils puissent évaluer les progrès réalisés à ce jour et s’engager à l’égard des objectifs stratégiques de la prochaine année.