Vaincre le diabète de type 1 : la FRDJ et les IRSC franchissent un pas de plus


Le 30 mars 2018 a eu lieu l’annonce très attendue des bénéficiaires des subventions de fonctionnement pluriannuelles pour les essais cliniques novateurs des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et de la Fondation de la recherche sur le diabète juvénile (FRDJ) visant à progressivement alléger le fardeau des gens atteints du diabète de type 1. Parmi les huit groupes de recherche qui ont soumis une demande, trois ont obtenu du financement. Ils recevront chacun un montant allant jusqu’à 3 000 000 $ sur une période de quatre ans. Les chercheurs associés d’Action diabète Canada, les Drs Gillian Booth et Rémi Rhabasa-Lhoret, comptaient parmi les bénéficiaires, tout comme le Dr Farid Mahmud de Can-SOLVE CKD (le Réseau de la SRAP sur la maladie rénale chronique). Voici une brève description de chacune des études :

La Dre Booth et son équipe proposent un essai clinique portant sur un modèle numérique novateur de prestation de soins de santé et des services de soutien connexes pour les personnes atteintes du diabète de type 1 recevant les soins habituels. Le modèle comprend des rendez-vous virtuels brefs, mais fréquents avec l’équipe de soins des participants, pour échanger et discuter des tendances de glycémie, de l’auto-prise en charge du diabète, des stratégies d’adaptation, des objectifs personnalisés et des plans d’action. Cette intervention regroupera également des cours structurés en ligne, des outils et de l’assistance. Les rendez-vous virtuels feront appel aux technologies de vidéoconférence, auxquelles il est possible d’accéder gratuitement et de manière sécurisée à partir de n’importe quel appareil personnel (ordinateur, tablette, téléphone intelligent).

 

Le Dr Rhabasa-Lhoret et son équipe proposent une étude portant sur les meilleures stratégies pour réduire les épisodes d’hypoglycémie. Le projet comprend l’élaboration d’une stratégie éducative en ligne ayant pour but d’aider les patients qui portent des dispositifs médicaux à suivre leur glycémie en temps réel afin d’optimiser les fonctionnalités de ces appareils. Les chercheurs ont également développé un forum de discussion entre pairs pour offrir aux participants du soutien social et leur fournir des stratégies personnelles visant à réduire le taux d’hypoglycémie.

 

Le Dr Farid et son équipe examinent les effets d’un groupe de médicaments appelé inhibiteurs des cotransporteurs sodium-glucose de type 2 (iSGLT2) chez les adolescents atteints du diabète de type 1. Ces médicaments ont déjà été associés à l’amélioration de la gestion de la maladie et la prévention des problèmes cardiaques ou rénaux à long terme dus à l’hyperglycémie chez des adultes aux prises avec le diabète de type 2.

Toutes ces études ont été conçues conjointement avec des patients et répondent directement aux inquiétudes des personnes qui vivent avec le diabète de type 1. Action diabète Canada est heureux de collaborer avec chacun de ces chercheurs. Alors que les synergies de recherche et de nouvelles collaborations émergent, Action diabète Canada travaille à la conception d’une plate-forme de santé numérique pour soutenir ces études. Plus précisément, un comité directeur associé au programme axé sur les objectifs en lien avec les innovations sur le diabète de type 1 sera formé et aura pour mission d’établir un cadre pour planifier et déployer un répertoire du diabète de type 1 qui contribuera à la mise en œuvre de ces essais cliniques. Le principal objectif du répertoire du diabète de type 1 est de faciliter le recrutement efficace en temps utile de participants pour les essais cliniques, tout en consolidant la communication sur les essais cliniques en cours et la façon d’y participer auprès des personnes qui vivent avec le diabète de type 1.